Le miel de Saint-Nicolas

Rencontre avec : Daniel WISNIEWSKI – Apiculteur Récoltant

Rencontre avec … vous emmène à la rencontre de lorrains liés à notre patrimoine. Qu’ils le protègent, le valorisent, l’exploitent, ils sont les visages cachés derrière la pierre.

Le mois de mai est arrivé. Comme tous les ans, Daniel Wisniewski vient d’installer ses ruches sur le toit du Groupe des Étudiants du cours Léopold (GEC) à Nancy. De mai à juillet, ses abeilles vont aller butiner les marronniers des environs avant de se rabattre sur les fleurs du parc de la Pépinière jusqu’au mois de septembre. Elles donneront successivement le miel de marronniers puis le « miel de la Pépinière » catégorisé comme miel d’été.

Ruches sur le toit du GEC, cours Léopold, Nancy

Ruches sur le toit du GEC, Crédit Photo : Daniel WISNIEWSKI

Retraité de l’Éducation Nationale cet apiculteur de Saint-Nicolas-de-Port a renoué avec un plaisir d’enfance, celui des abeilles, des ruches et du miel auquel son voisin « né au XIXème siècle » l’avait initié quand il était enfant. Il lui a « mis l’odeur du miel et de la cire dans le nez ». Encore aujourd’hui, ouvrir une ruche et en sentir les parfums fait remonter en lui les souvenirs de son enfance comme une madeleine de Proust.

Daniel Wisniewski a installé ses premières ruches il y a sept ans maintenant. Après plusieurs années de formations au rucher école du CETA GN (Centre d'études Techniques Apicoles du Grand Nancy) puis avec l’ANERCEA (Association Nationale des Eleveurs de Reines et des Centres d'Elevage Apicole) et un travail de sélection minutieux de ses reines, il pratique désormais l’apiculture de loisir avec pas moins d’une trentaine de ruches réparties sur le territoire lorrain mais également quelques unes en Bretagne.

Les abeilles de Daniel WISNIEWSKI

Les abeilles de Daniel, Crédit Photo : Daniel WISNIEWSKI

Apiculture de loisirs mais pas sans règles

Posséder des ruches implique certains devoirs. En plus d’un certain nombre de règles, la formation est primordiale pour la pratique de l’apiculture à l’heure ou un effet de mode incite les gens à accueillir des abeilles au fond de leurs jardins. Le manque d’informations et surtout de formation peut causer un risque pour les abeilles locales soumises à divers stress comme le Varroa, sorte de poux d’abeille, et des maladies diverses, qui, si elles ne sont pas détectées et traitées risquent de contaminer d’autres ruches voisines.

Le rôle de l’apiculteur est primordial dans le fonctionnement de ses ruches. C’est lui qui sélectionne, fait se reproduire et choisit ses reines qui donneront leur caractère aux abeilles de leurs ruches grâce aux phéromones qu’elles dégagent. La Reine impacte la production de miel, la résistance des abeilles aux parasites et maladies mais également l’agressivité de la ruche. Beaucoup de ruches ne survivent pas en raison de l’absence de formation de l’apiculteur débutant.

Daniel est également formateur au Centre d’Études Techniques Apicoles du Grand-Nancy (CETA GN) qui dispense des cours aux débutants à raison de 5 à 6 séances. Il intervient également dans les écoles pour parler du rôle des insectes pollinisateurs pour la biodiversité et de la fabrication du miel.

Le miel de la Pépinière

Parmi tous les types de miels que l’on retrouve sous l’étiquette « Le Miel de Saint-Nicolas » : de printemps, crémeux, d’acacia, de tilleul, de ronce, de montagne, de sapin, de châtaigniers, de marronniers, celui intitulé miel de la Pépinière attire l’attention ! Il s’agit d’un miel d’été fabriqué à partir d’un mélange de fleurs présentent à la pépinière à cette saison.

Avec ses 300 hectares d’espaces verts, la Métropole du Grand-Nancy est beaucoup plus « verte » qu’on ne l’imagine. Forcément, les abeilles de Daniel y trouvent leur compte. Le parc de la pépinière se trouve à 500m en vol et offre une superficie de 21,5 ha arborés, fleuris et surtout entretenus !

Fleurs du parc de la pepinière - nancy
Roseraie, parc de la Pépinière

Les fleurs sont arrosées ce qui offre les conditions adéquates à la fabrication du miel. L’arrosage régulier permet aux fleurs de fabriquer le nectar de manière constante. C’est ce liquide sucré, matière première dans la fabrication du miel, que les abeilles vont chercher dans les fleurs. Grâce aux arbres du parc, elles peuvent également récupérer le miellat secrété par les insectes qui se nourrissent de sève.

Le service des parcs et jardins de Nancy s’est lancé dès les années 2000 dans la quête du « zéro phyto ». Les plantes ne sont plus gorgées de produits chimiques. L’absence de pesticides améliore le sort des abeilles. D’une manière générale, le miel de ville serait de meilleur qualité qu’en milieu rural. L’apiculteur doit moins surveiller ses ruches et n’a plus la contrainte d’empêcher les abeilles de sortir quand il y a un épandage sur les terrains agricoles voisins.

le joueur de flûte, parc de la pépinière

Où acheter son miel ?

Les chiffres varient en fonction des sources mais on estime la production de miel en France à 20 000 tonnes par an. Les français en consommeraient le double. Ce miel supplémentaire doit être trouvé quelque part. Quand on parle de miel, importation rime rarement avec qualité et bien souvent le produit final se retrouve être un mélange de miel et de sirop de sucre. Le prix est bien moins cher que chez un apiculteur local, mais la qualité n’est plus là.

La loi est floue concernant l’étiquetage des pots. Mis en pot par l’apiculteur ne veut pas dire que le miel n’a pas été acheté ailleurs avant d’être mis en pot par le vendeur. Le mieux reste encore de consommer local en achetant chez un apiculteur récoltant car cela  signifie que le miel a été produit par l’apiculteur avec la mention : "Récolté et mis en pots par l'apiculteur".

Enfin, il existe quelques Identifications Géographiques Protégées (IGP), comme le miel d’Alsace, de Provence, ou encore le miel de sapin des Vosges. Pour trouver le miel de Saint-Nicolas récolté et mis en pot par Daniel Wisniewski, vous pouvez vous rendre à ces différentes adresses :

• à Saint-Nicolas-de-Port, directement chez l’apiculteur − 16, rue de la Charrue ou sur sa page Facebook et dans les commerces de Saint-Nicolas-de-Port
• à l’Office de Tourisme de Nancy − place Stanislas
• à la Boulangerie Villa − 47, rue de Malzéville à Nancy ou au Marché Central
• à la Boucherie Charcuterie Grandjean − 244, avenue du Général Leclerc à Nancy

Le miel de Saint Nicolas
Le miel de Saint-Nicolas

Le miel de Saint-Nicolas, Crédit Photo : Daniel WISNIEWSKI

RESTONS EN CONTACT

Pour ne rien rater des nouveaux articles et être tenu informé des visites guidées à Nancy et en Lorraine,
inscrivez-vous à la lettre d'information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *